Dépannage table cocktail

Pinup
Spectra IV

Valley SPECTRA IV

Etude technique et réparation
d'une table cocktail en panne.

Présentation

A la base, la table cocktail SPECTRA IV est construite avec des éléments électromécaniques d'origine Bally, mais utilise des cartes électroniques spécifiques. Pour cette raison, ce flipper a la réputation d'être indépannable et il n'existe que très peu d'exemplaires encore fonctionnels.

En effet, la majorité des pannes proviennent des cartes CPU ou drivers qui sont irremplacables. A l'époque, la plupart des cartes CPU utilisaient des batteries Cadnium-Nickel qui avec le temps, ont fini par corroder les composants (comme chez Gottlieb ou Bally).

Le dépannage des élements électromécaniques est en revanche moins problèmatique, puisque l'on trouve encore des piéces ou des équivalents.

Ayant eu entre les mains, une de ces tables en panne, nous avons relevé le défi de la dépanner.

Documentation disponible:
Documentation

Complexité du dépannage de la carte CPU

L'architecture de cette carte est assez classique, conçue autour des circuits 6503 (CPU), 6532 (RRIOT) et RAM 5101. Malgré cette apparente simplicité, plusieurs particularités compliquent la compréhension de son fonctionnement et rendent complexe son dépannage.

Carte CPU 6503 Spectra IV

Sur la carte d'origine, des résistances de tirage au + avaient été ajoutées sur les entrées des contacts (connecteurs J3 et J4 en entrées des 4051). Ce n'est pas indispensable, mais nous les avons laissé en place.

La carte a été ensuite fiabilisée, les batteries sont remplacées par un condensateur de sauvegarde. De même, les condensateurs chimiques ont été changés.

◆ Plan d'adressage et protection

Une partie de la RAM (5101) est décodée sur le même espace que les I/O (lampes). Cette singularité permet de mémoriser l'état des I/O directement en RAM et de relire leur état (les ports I/O étant en écriture seule).

Le décodage réalisé à l'aide de circuits logiques simples, incorpore aussi un dispositif de protection de la RAM en cas de baisse de tension. Pour que la RAM et les I/O fonctionnent, il faut que cette circuiterie à base de 4098 soit parfaitement opérationnelle.

◆ RAM permanente

La RAM 5101 est utilisée en tant que RAM système, celle interne du RRIOT 6532 ne sert que pour la "stack" du 6503.

Son contenu, sauvegardé en permanence par batterie, peut être corrompu et empêcher le démarrage du système. Il existe heureusement une procédure particulière permettant de tout réinitialiser (seul moyen aussi, de remettre à zéro le compteur de monnaie).

◆ Watchdog

Un circuit de surveillance est intégré au programme, par le biais de l'entrée NMI. Il requiert la présence d'une tension alternative 24 volts, faute de quoi, le programme ne démarrera pas.

◆ ROM corrompues

Avec le temps, le contenu des trois ROM 82S181 peut s'éffacer partiellement. Il est évident que pour fonctionner correctement, il faut avoir les bonnes ROM !

Pinup

ROMs

Certaines ROM que l'on peut trouver sur internet (pour VPinMame par exemple) sont incorrectes. Elles contiennent des erreurs liées soit à un mauvais dump, soit à un éffacement partiel. Elles se caractérisent par un décompte du bonus extémenent lent, ou par le jeu de sons plus ou moins aléatoires.

Vous trouverez ci-dessous, la version correcte des 3 ROMs, où le décompte des bonus fonctionne normalement, ainsi que la détection du rotationnal tilt.

Spectra IV ROM v11
Télécharger

Initialisation de la RAM

La RAM 5101 étant alimentée en permanence, un dispositif particulier a été mis en place par le constructeur pour pouvoir la réinitialiser facilement. Avec la table était livrée une clé de réinitialisation, se présentant sous la forme d'un peigne en circuit imprimé, sans aucun composant. Bien que non documentée dans la notice, son utilisation est simple: débrancher la carte son/driver, brancher cette clé sur le connecteur J8, puis allumer le flipper.

Au démarrage, la carte CPU lit briévement le port de la carte son et si la valeur est celle attendue (encodée par la clé), la RAM est réinitialisée. Une fois l'opération faite, il faut éteindre le flipper, retirer la clé et rebrancher la carte son sur le connecteur J8. Rappelons ici que, les actions de branchement/débranchement doivent toujours se faire, flipper éteint.

Clé de réinitialisation

La réinitialisation permet de rétablir au minimum, le fonctionnement des contacts de service (set/test, coin/demand). C'est aussi le seul moyen d'éffacer les compteurs d'audit (monnayeur, nombre de parties, etc...). En revanche, ce n'est pas suffisant pour faire fonctionner le flipper correctement.

Il est impératif aussi, de positionner avec le mode "set" les valeurs de configuration, en particulier le nombre de billes par parties. En effet, celui-ci étant remis à zéro, sa valeur est incorrecte puisque la plage valide va de 1 à 5. C'est également le cas pour le tarif d'une partie, mis à zéro, mais avec une plage permise de 1 à 6. Si ces valeurs ne sont pas correctes, le flipper aura un comportement anormal.

Banc de test

Nous avons adapté notre banc de test pour diagnostiquer les cartes Valley à base de 6503. Ceci permet de vérifier très rapidement l'ensemble de la carte (RRIOT, RAM5101 , ROM, etc...).

Comme la carte avait besoin d'une tension alternative en entrée pour fonctionner, nous avons réutilisé notre module injecteur pour Bally.

Banc de test

Le banc permet aussi d'initialiser correctement la RAM5101, sans avoir à utiliser la clé fournie. Les paramètres de configuration sont également positionnés à des valeurs conformes sans qu'il soit besoin de passer par le mode "SET".

Affichage Spectra 6532   Affichage Spectra 6503

Carte additionnelle

Sur certaines tables, une petit carte additionnelle de type "piggy-back" a été ajoutée sur la carte CPU et vient s'enficher sur le cicuit U10 (4093). Elle n'est pas mentionnée dans la documentation et sa fonction est inconnue, de plus le circuit utilisé d'origine RCA, porte une référence non standard "612119-1".

Carte additionnelle

Cette carte n'étant pas indispensable pour réaliser nos tests, nous l'avons enlevée et replacé le 4093 d'origine. Après recherches, il s'avère finalement que le cicuit inconnu est en réalité un 4093 avec un marquage générique. S'agissant très probablement d'un correctif pour la circuitrie de reset/watchdog, il est préférable de la remettre en place.

Dernière mise à jour de cette page: 8 Août 2018